BIZ,  CRÉATIVITÉ,  MINDSET

PRENDRE AU SÉRIEUX TES ENVIES ET LES PICHENETTES DE L’UNIVERS

EST CE QUE TU PRENDS AU SÉRIEUX TES ENVIES ?
Les questions et les prises de recul sont des outils tellement simples et pourtant si puissants quand tu veux avancer dans tes projets. La semaine dernière, j’ai aidé une amie qui voulait + de visibilité sur son compte.

Elle a déjà une belle interaction sur son travail d’artiste, elle vends déjà sans trop de com. En lui posant des questions sur ses vrais désirs, sur ce qu’elle voulait pour son activité (plus de ventes ? plus d’évènements ? plus de collabs ? plus d’expos ? plus de temps perso ?) et en regardant aussi les chiffres (le concret). Elle s’est rendue compte que si elle m’était en place une stratégie pour avoir plus de visibilité (plus d’abonnés) elle n’aurait tout simplement pas le temps, ni la capacité de répondre aux demandes/commandes. #ohshit

Comment j’ai trop aimé de « ah ha moment » !

Ben oui, typiquement, si elle n’avait pas regardé la réalité et confronté ses vrais désirs elle n’aurait pas pu voir le « vrai levier » pour passer un cap dans son activité.

Comme de nombreux entrepreneurs, on arrive parfois à des étapes comme ça (on peut parler de plafond de verre) que l’on arrive pas à dépasser. Et souvent, c’est parce que les méthodes que l’on utilisait jusqu’à présent ne peuvent plus fonctionner dans le palier d’après. Il faut repenser le tout.

Il faut réfléchir à comment optimiser et organiser.

Dans son cas, plus de visibilité = repenser son activité et son système de base.

Il y aura toujours que 24h dans une journée et elle aura toujours besoin de X temps pour créer ses oeuvres et à priori elle ne peut pas se dédoubler donc, il va lui falloir de l’aide et aussi certainement plus de place pour pouvoir optimiser son système de commande.

Jusque là, l’artiste « à la maison » gèrait entre toutes ses casquettes (communicante, artiste, envoyeuse de colis, comptable ect…) mais si elle veut passer un cap il va falloir repenser son système, poser les priorités, organiser, déléguer et aussi > créer des process.
C’était inspirant car d’échanger avec elle m’a permis aussi de voir pour moi l’importance de « prendre au sérieux » ses envies et que de trouver la manière la plus kiffante de donner toute la place à ce que l’on désire. C’est pas hyper confo parce que du coup, dans son cas ça l’invite à « prendre de la place » (agrandir son lieu de travail) mais c’est aussi supra cool quand elle reste branchée à la joie des relations et de la nouveauté que ça va apporter dans sa vie. Maintenant qu’elle a vu ce levier, ça devrait se faire tout seul et surtout à son rythme (selon son niveau de désir de passer ce cap).

Les appels à un ami et le coaching permet de prendre au sérieux tes désirs. On a parfois (souvent) un réflexe de les mettre sous le tapis ou de ne pas trop les ramener sur le devant de la scène. On aime à penser que ça « se fera tout seul » ou que si on est « alignés » les choses vont se présenter.
Ok, la nature fait bien les choses 😉 mais c’est à toi de planter les graines et d’arroser un minimum. J’appelle ça la pichenette de l’univers. Autrement dit si tu reste dans ton canap à vouloir faire des trucs, il ne va rien se passer par contre en posant quelques actions (les pichenettes) dans la direction que tu veux pour que la nature prenne le relais.

Et toi, c’est quoi la dernière chose/pichenette que tu as fait pour prendre au sérieux tes désirs/rêves ?

Photo : auteur inconnu