Semaine intense en formation chez @trempolino ! Grace a vous mes chers contributeurs ulule, j’ai pu expérimenter le travail de la scène pendant 5 jours avec deux supers nanas expertes en mise en scène (Annaick Dommergue) et en danse (@eloelodie.elo ). Ce que j’ai le plus aimé c’était de ne pas du tout travailler l’aspect vocal et musical mais explorer l’expression du corps, du mouvement, du placement, de la prise de parole, de l’émotion, du regard, bref tout un monde s’est ouvert à moi cette semaine.

Il y a eu aussi son lot d’émotions entre fatigue et travail de fond 🎢

Bé oui, la matière première de l’artiste c’est l’émotion.

Jour 2, migraine qui se repointe et les pensées “j’y arriverais jamais” “c’est pas pour moi” ect…

Ma perfectionniste intérieure est sur les dents, c’est hyper dur pour elle d’être dans un terrain inconnu où elle ne maîtrise rien.

Je te partage ça parce que c’est tellement important pour moi que tu sache que ça fait parti du processus !

Dans ton biz ou dans ton art, tu vas avoir des zones de frottements et des moments où tout ce que tu voudras c’est fuiiiiiir! Te barrer de l’inconfort, fondre sous ta couette, devant Netflix. Là où personne ne va t’emmerder, te titiller ou te voir pour qui tu es un humain tarabiscoté (aussi beau que chelou 😅)

Tout ça pour dire que les doutes font parti du package et que ce n’est pas toujours fluide, parfois pour gambader dans la prairie faut enjamber deux trois ronces. Mais ça vaut le coup bordel!

Et puis, c’est un work in progress, une aventure avec pleins d’étapes imprévisibles.

C’est peut être un peu décousu, mais j’avais envie de poser ça là car je trouve ça beau de s’écouter, d’oser s’ouvrir, de persister, de donner, de recevoir, de partager ces émotions…

ENJAMBER LES DOUTES POUR RAMASSER LES CADEAUX

Laisser un commentaire